serie de hadiths 24

Publié le par minhaj-salafya

 

81. Al-Bukhari, Muslim et d'autres ont rapporté que lorsque le Messager d'Allah (sala Allah alayhi wa salem) voyait des nuages ou un vent, on reconnaissait leur effet sur son visage. et Aicha (radiya Allah 3anha) a dit : "Ô Messager d'Allah ! Je constate que lorsque les gens voient des nuages, cela les rend contents car peut-etre que c'est de la pluie. Mais quand tu le vois, je lis sur ton visage que tu les detestes". Il lui répondit : "Ô Aicha ! Qui me garantit que cela ne contient pas un chatiment ? Il y avait des gens qui furent chatiés par le vent. D'autres virent le chatiment et dirent : "Voici un nuage qui nous apporte de la pluie." Rapporté par Muslim, n°. 899

 

82. lorsque le Prophete (sala Allah alayhi wa salem) voyait l'éclipse solaire, il se levait terifié. A ce sujet, al-Bukhari a rapporté qu'Abu Musa (radiya Allah 3anhou) a dit : "Une fois, le soleil s'éclipsa. Puis, le Prophete (sala Allah alayhi wa salem) se leva terrifié par peur que ce soit la fin des temps et nous ordonna de nous hater à la priere lors des eclipses solaires et lunaires. Il signala que celles-ci sont parmi les signes d'Allah par lesquels Il fait peur à ses serviteurs." Fath al-Bari, t. II, p. 545.

 

83. Aicha (radiya Allah 3anha) a dit : "Le Messager d'Allah (sala Allah alayhi wa salem) prit mes mains, puis la montra la lune en disant :"Ô Aisha ! Demande refuge auprès d'Allah contre cette lune. Car elle est l'obscurité quand elle s'approfondit." Rapporté par Ahmad, t. VI, p. 237, voir al-Silsila al-Sahiha, n°. 372.

 

84. le fait de s'émouvoir lorsqu'on passe par les endroits où il y a eu des engloutissements ou des chatiments, et où se trouvent enterrés des injustes. Ibn Umar (radiya Allah 3anhou) a rapporté que le Messager d'Allah (sala Allah alayhi wa salem) a dit à ses compagnons lorsqu'ils sont arrivés à al-Hijr : "N'entrez chez eux chatiés qu'en pleurant. Si vous ne pleurez pas, n'y entrez pas, qu'il ne vous arrive pas ce qui leur est arrivé." Al-Bukhari, n°. 423 (hélas, les gens s'y rendent de nos jours pour le tourisme et prendre y prendre des photos !)

 

85. le Prophete (sala Allah alayhi wa salem) a dit :"Que ta langue reste humide par l'évocation d'Allah !" Rapporté par al-Tirmidhi, n°. 3375 et le hadith est hasan gharib, voir Sahih al-Kalim al-Tayyib, p. 3. (en effet, l'évocation est une satisfaction pour le Tout Miséricordieux, elle repousse le démon, dissipe le souci et l'angoisse, sollicite le don d'Allah (aza wa jal), ouvre les portes du savoir. C'est la plantation du Paradis et un moyen pour eviter les effets nefastes de la langue).

 

86. a propos du traitement de la faiblesse de la foi par l'évocation, Ibn al-Qayyim (rahimahou Allah) a dit : "Il existe une dureté dans le coeur que seule l'évocation d'Allah (aza wa jal) peut dissoudre. C'est pourquoi il incombe au serviteur de soigner la dureté de son coeur par l'évocation d'Allah (aza wa jal)

 

87. Un homme vint chez Hasan al-Basri (radiya allah 3anhou) et lui dit : "Ô Abu Sa3id ! Je me plains de l'endurcissement de mon coeur". Al-Hasan lui dit : "Fends-le par l'évocation d'Allah". (Car plus le coeur est envahi par l'insouciance, plus il est atteint par l'endurcissement.)

 

88. L'invocation est la guerisson du coeur et son remede et l'insouciance est sa maladie. Makhul a dit : "Se rappeler d'Allah est une guérison. Et se rappeler des gens est une maladie". Ibn Al-Qayyim, al-Wabil al-Sayyib, p. 142.

 

89. Certains prédécesseurs dirent : "Lorsque l'évocation d'Allah domine le coeur, elle bat Satan comme ce dernier bat l'homme en s'approchant de lui. Les démons se rassemblent autour du démon qui a tenté de s'approcher du coeur du croyant et diront : "Qu'a-t-il ?". Satan dira :"Il a été touché par un être humain". Ibn Al-Qayyim, Madarij al-Salikin, t. II, p. 424.


90. le Prophete (sala Allah alayhi wa salem) a dit :"Là où le serviteur est le plus proche de son Seigneur, c'est lorsqu'il est prosterné. Multipliez donc les invocations lors de la prosternations." Rapporté par Muslim, n°. 482. (la prosternation est une position d'humilité et de plus élevée - au sol, il devient le plus proche possible de son Seigneur)

Publié dans hadiths

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article